18 Mar

Interview membre OPTIMREZO : Isabelle Mégi Depardon, médiateure professionnelle

Pourrais-tu nous parler un peu de ton parcours ?

Après avoir passé 25 ans en entreprise, j’ai créé en mai 2007 avec mon associée, la société Edhova et je suis devenue consultante (et formatrice) en organisation et en management, voir tout simplement en conduite du changement.

D’où t’es venue la méthode de la Chronostratégie et en quoi consiste t-elle ?

Nous avons créé cette méthode suite à une réflexion qui s’est appuyée sur plusieurs constats établis au cours de notre carrière en tant que salariées dans différentes entreprises de tailles diverses et de secteurs d’activité différents.

La Chronostratégie consiste en une approche multidimensionnelle qui propose de (re)penser l’organisation de l’entreprise sous l’angle de l’optimisation du temps et du recentrage de chacun sur ses responsabilités afin de développer une organisation durable.

Depuis maintenant 7 ans, j’interviens principalement auprès de TPE et de PME et je propose à mes clients de travailler plus particulièrement sur :

  • L’amélioration de toutes les relations verticales et transverses nécessaires à l’organisation mise en place,
  • La mise en exergue des réussites de chacun.

Peux-tu nous en dire plus sur l’autre volet de ton activité, la médiation ? 

Au cours de mes missions ou pendant ma carrière, j’ai souvent vu les dégâts causés par des conflits latents ou ouverts entre deux ou plusieurs collaborateurs, managers ou associés et j’ai pu constater comment un conflit peut « plomber » l’ambiance d’un service ou d’une société, comment les personnes impliquées souffrent de la situation conflictuelle, comment les personnes spectatrices se sentent parfois impuissantes à aider leurs collègues ou comment d’autres attisent le feu et prennent parti pour l’un ou l’autre.

C’est pourquoi j’ai décidé en 2012 de me former à la Médiation. Pour ma formation, j’ai choisi EPMN, école qui est particulièrement vigilante sur la posture du médiateur et qui préconise la professionnalisation de la médiation.

Le médiateur professionnel aide les personnes à (re)penser leur position dans la relation, à clarifier leurs attentes et leurs enjeux. Son objectif est d’établir ou rétablir une communication de qualité, pour qu’ensemble et librement les personnes trouvent une solution satisfaisante pour elles.

Ce processus structuré est basé sur les principes de l’altérité : la reconnaissance de la légitimité, des bonnes intentions et de la maladresse.

La médiation se décompose d’une part en entretiens individuelles (en général deux), et d’autre part en réunion des personnes en conflits. Très schématiquement, je peux dire que les entretiens individuels permettent de démonter la dynamique conflictuelle, de diminuer la partie émotionnelle du conflit et de définir des règles de qualité relationnelle. Lors de la réunion, en une ou plusieurs fois si nécessaire, les personnes trouveront ensemble et librement une solution acceptable pour eux.

En tant que médiateure professionnelle, je suis les principes de neutralité, d’impartialité et de confidentialité. De plus, membre de la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation je m’engage à respecter le code d’éthique et de déontologie (le CODEOME).

→  Isabelle Mégi Depardon