Gwenaëlle Mocaer nous parle de son projet « TATOU mais pas ça »

mocaer_gwenaelle_63x63Ça a l’air si simple quand on le dit comme ça…Mais se jeter à l’eau est toujours très compliqué. Je connais beaucoup de gens qui ont de très bonnes idées, des projets d’activités à forts potentiels et pourtant très peu passeront à l’acte.

Le lancement d’un projet est long et difficile surtout quand l’activité est réellement innovante.

Quels sont les freins à l’innovation ?

C’est humain…

Votre entourage qui bien souvent ne comprend pas pourquoi vous vous embêtez à poursuivre un projet innovant. Ça a l’air si compliqué alors qu’il existe des activités qui fonctionnent déjà.

Le doute sera toujours là jusqu’à la réussite du projet. Et ce doute ressortira à chaque fois que vous vous sentirez un peu plus faible.

C’est logique…

Vos interlocuteurs professionnels et financiers auront tendance à vous ramener à ce qui existe déjà.

Il est toujours plus simple et rassurant de s’appuyer sur des statistiques et modèles existants.

Si votre modèle économique n’existe pas encore, comment savoir si il va fonctionner ?

C’est moins naturel…

Vos futurs clients ne savent pas encore qu’ils le seront. Et il va falloir leur donner envie d’aimer et d’agir. A première vue, ils ne se sentent pas consommateur puisqu’ils n’ont pas encore cette habitude.

 

Mais il faut quand même se lancer !

Ça vaut la peine d’essayer.

Soyons fous, rêvons, innovons, faisons !

Pour la réussite de notre projet, nous sommes en pleine campagne de financement participatif sur la plateforme ULULE.

Au delà du financement, c’est un bon moyen pour faire du bruit, récolter des avis, trouver des partenaires…

En savoir plus… https://fr.ulule.com/tatou-mais-pas-ca/supporters/

Abandoned power station interior

 

 

Jean-Guillaume Panis vous invite à un vernissage

jean_guillaume_panis_63x63L’agence SIX PM est fière de vous annoncer que l’artiste Thomas Canto, que nous avons accompagné depuis 5 ans dans le développement de sa carrière, a été invité par le Centre Georges Pompidou pour y réaliser une installation de plus de 100m2. Le vernissage aura lieu le 17 décembre et l’installation sera visible jusqu’à fin janvier.

 


Isabelle Dejean, coach certifiée, vous propose ses ateliers

isabelle_dejean_63x63

Poser vos limites, vous faire exister et prévenir l’épuisement, en pratiquant la communication authentique (ou non violente). Dates : le 3 décembre de 14h à 16h,

Plus que 3 places.

Plus d’infos ici

Le stress est un indicateur, la sérénité un guide.

Un atelier pour envisager le stress comme un allié pour prévenir l’épuisement voire la maladie. Dates : 26/11, 10/12 et 21/12 de 14 à 16h

Plus d’infos ici

Dans cet atelier nous aborderons les différentes étapes du changement, et ces valeurs qui donnent de l’énergie, et pas seulement les miennes mais les vôtres! Dates : Les vendredis 18/11, 2/12,16/12

Plus d’infos ici

 

Pour tout renseignement :

idejean29@mail.com

06 83 70 07 43


Formation proposée par Alain Muleris : LinkedIn l’outil de prospection BtoB
Alain Muleris

Découvrez toute la puissance d’un profil LinkedIn et développez VOTRE profil.

Comment utiliser LinkedIn pour augmenter votre prospection?

Comment intéresser et approcher vos prospects/prescripteurs en utilisant ce réseau social?

Pourquoi il est indispensable d’être présent ? Pour y faire quoi?

Comment contacter pour faire de la prospection commerciale?

Quelles sont les best practices ?

Le format : 1 journée le 6 décembre 2016

Pour tout renseignement : alain@vitamine-v.fr / www.vitamine-v.fr/linkedin-loutil-prospection-btob

Françoise Nowak et Juliette Lamarca proposent un « événement artistique »

francoise_nowak_63x63 juliette_larmaca_63x63Françoise Nowak et Juliette Lamarca invitent tous les membres du réseau OptimRezo, dont elles font elles mêmes partie,  à l’événement festif qu’elles organisent pour faire connaître le travail de peintre de Juliette. Cette exposition aura lieu à Paris, chez Françoise Nowak, le vendredi 23 septembre, de 18h30 à 22h.

Attention, cette invitation est strictement personnelle.

Pour en savoir plus, cliquez ici, et pour s’inscrire : francoise.nk@gmail.com
ou 06 09 47 75 62


Régine Feldgen et Whytheatre proposent un atelier d’initiation au storytelling

regine_feldgen_63x63A la différence des agences de communication, ces ateliers seront animés uniquement par des professionnels de la narration (auteurs, metteurs en scène, réalisateurs, photographes, UX designers, graphistes, scénaristes, acteurs, développeurs et chercheurs…).

Aujourd’hui, savoir raconter son histoire est devenu une nécessité incontournable.Raconter une histoire signifie avant tout véhiculer une certaine vision du monde. Cette journée de pratique vous aide à trouver votre histoire et vous entraîner à la raconter stratégiquement afin de se rapprocher de vos clients et vos collaborateurs. Objectif de la narration : renforcer l’adhésion du client à votre discours – capter l’attention – créer du lien émotionnel grâce à votre histoire. 

Plus d’info ici et www.whystories.net

Tarif préférentiel pour les membres OptimRezo.


Formation proposée par Alain Muleris : Devenez un commercial rusé avec LinkedIn
Alain Muleris

Comment approcher ses prospects et prescripteurs en utilisant ce réseau social professionnel. Pourquoi est-il indispensable d’y être présent ? Pour y faire quoi ? Comment contacter l’autre ? Quelles sont les bons usages ?

Venez apprendre à utiliser commercialement LinkedIn et découvrez comment y être actif pour attirer vos contacts ?

Le format : 1 journée le 11 octobre 2016

Prix spécial Membre OptimRezo : 550 € HT.

Pour tout renseignement : alain@vitamine-v.fr


pierre_henri_lemessier_63x63Evénement proposé par Pierre-Henri Lemessier

lemessier

_MG_7498Bonjour Yann, peux-tu me décrire en quoi consiste ton métier ?

 
Bonjour, je suis conseil en gestion de patrimoine indépendant. Mon métier consiste à organiser, gérer et développer le patrimoine privé de mes clients. Grâce à une vision 360° et une analyse poussée de leur patrimoine (famille, patrimoine financier et immobilier, budget, impôts, retraite, prévoyance et succession), j’établie dans un premier temps un bilan patrimonial détaché de tout affect permettant de faire ressortir les points forts et faibles de leur patrimoine.
Je mets ensuite en place, en tenant compte de leurs objectifs et besoins, une stratégie patrimoniale personnalisée leur permettant de suivre une ligne directrice cohérente pour faire évoluer leur patrimoine.

 
Que signifie le « i » de CGPI ?

 
Tout simplement « indépendant ». Nous ne dépendons d’aucune structure financière, ce qui nous permet de choisir nos partenaires et de sélectionner les produits les plus adaptés pour nos clients. Faire appel à un CGPI c’est avant tout construire une relation dans la durée. Quoi de mieux qu’un conseiller qui vous connait depuis de nombreuses années pour faire évoluer votre patrimoine et répondre au mieux à vos besoins qui évoluent dans le temps. Le « turn-over » que l’on retrouve dans les banques est inexistant chez nous, ce qui nous permet de comprendre et d’anticiper au mieux les attentes de nos clients.

 
Peux-tu nous parler de la société pour laquelle tu travailles ?

 

En savoir plus »

loic_amzalak_63x63

En pilotant des « Hotlines RH » pour des TPE et PME ces dernières années, j’ai pu en tirer les nombreux avantages pour mes clients :

A QUOI SERT UNE HOTLINE RH

La gestion des ressources humaines est devenue très (et même trop) technique. La relation salariale doit être gérée dans un univers réglementaire toujours plus dense ; des erreurs ou des manquements RH ont des conséquences gravissimes pour l’entreprise et son futur.

De surcroît, le chef d’entreprise, souvent seul, n’a pas toujours le temps de rechercher dans la documentation à sa disposition les réponses aux questions qui sont posées par les salariés, les délégués du personnel, l’Administration… Ses conseils (souvent l’expert-comptable) n’ont également pas toujours les bonnes réponses.

Dans ce contexte, la mise en place d’une Hotline RH sera en mesure de répondre à de nombreuses questions sur :

  • L’administration du personnel, les éléments contractuels, les éléments de rémunération, les obligations de sécurité (document unique, règlement intérieur…), les formalités obligatoires lors des embauches, la formation professionnelle, les accidents du travail, la médecine du travail…
  • Les fins de période d’essai et de contrats, la gestion disciplinaire, les licenciements…
  • Le droit social, les relations collectives du travail, le temps de travail, la convention collective, les instances représentatives du personnel…

Et encore dans bien d’autres domaines RH puisque j’en oublie forcément.

UNE REACTIVITE AVEC DES REPONSES QUASI IMMEDIATES

En cas de problèmes, le chef d’entreprise doit pouvoir confronter sa position avec celle d’un professionnel de la gestion des Ressources Humaines (toujours un ex-DRH devenu par la suite consultant) qu’il peut joindre facilement par téléphone ou par mail afin de lui exposer ses problématiques et recevoir des réponses à ses questions dans des délais très courts pour rester en phase avec ses impératifs de production. De surcroît, toutes les réponses apportées par le consultant sont les plus opérationnelles et concrètes possibles.

DE LA SOUPLESSE AVEC UN BON RAPPORT QUALITE / PRIX

L’aspect financier est particulièrement important pour les TPE-PME. Le rapport coût – bénéfice doit être le plus juste possible pour l’entreprise utilisatrice. Aussi je propose toujours des formules de Hotline RH les plus souples possibles en respectant les exigences budgétaires de mes clients. Par exemple, récemment pour une PME de 17 personnes dans le domaine paramédical, la chef d’entreprise a choisi un nombre d’heures limité pour démarrer une Hotline RH, puis par la suite elle pourra modifier à sa guise ce nombre d’heures en fonction des besoins réels de l’entreprise et contrôler au mieux son budget. De même, elle a la possibilité de mettre un terme à cette prestation avec un préavis très court.

Une Hotline RH constitue véritablement le choix du roi pour les dirigeants de TPE et les PME car en évitant certaines erreurs RH, les sources d’économie et de tranquillité sont inestimables.

 

Article rédigé par Loïc Amzalak

L’actualité du contentieux relatif au Taux Effectif Global (TEG) et aux intérêts bancaires a connu des développements importants en avril et mai 2016.

Pour rappel, les banques sont confrontées depuis quelques années à de nombreuses contestations relatives au mode de calcul des intérêts liées aux prêts qu’elles ont accordé, principalement en matière de prêt immobilier (mais le principe est le même pour tout type de prêt, y compris professionnel).

Il s’agit de vérifier si la banque a commis une erreur dans le calcul du TEG, et si c’est le cas (environ 50 % des prêts contiennent des erreurs), de faire annuler l’intérêt conventionnel et de le faire remplacer par le taux légal.

Pour mémoire, l’intérêt légal est inférieur à 1 % l’an depuis 2010 et est même tombé à 0,04 % en 2013 et 2014.

Alors que cette contestation du calcul du TEG est assez technique, un contentieux périphérique (mais aboutissant au même résultat, à savoir l’application du taux légal) s’est développé ces dernières années.

Il s’agit du contentieux lié à la présence dans les documents de la banque (offre de prêt) d’une clause stipulant que les intérêts seront calculés sur une année bancaire de 360 jours : la Cour de cassation a jugé à plusieurs reprises que les intérêts doivent être calculés sur une année civile de 365 ou 366 jours et que la sanction d’un calcul sur 360 jours est la nullité de l’intérêt conventionnel et l’application du taux légal.

Ce à quoi les banques n’ont pas manqué d’opposer toutes sortes de réponses (la clause n’a pas été appliquée, le taux est quand même bon, cette jurisprudence est contraire aux principes de la Cour européenne des droits de l’homme …).

Patatras, la Cour d’appel de Paris vient dans un décision d’avril 2016 puis deux décisions de mai 2016 dénoncer le principe suivant : la simple présence de la clause relative au calcul des intérêts sur 360 jours emporte nullité de cette clause et application du taux légal !!!

Ainsi, si vous avez emprunté ces dernières années, vérifier si vos offres ne contiendraient pas une clause ainsi rédigée (ou approchante) :

« Les intérêts courus entre deux échéances seront calculés sur la base de 360 jours, chaque mois étant compté pour 30 jours rapportés à 360 jours l’an. »

ou encore :

« Les intérêts seront calculés sur le montant du capital restant dû, au taux fixé aux Conditions Particulières sur la base d’une année bancaire de 360 jours, d’un semestre de 180 jours, d’un trimestre de 90 jours et d’un mois de 30 jours. »

Petit indice : les contrats du LCL, des Banques Populaires, ou encore des caisses d’Epargne (entre autres) sont particulièrement concernés.

Si votre contrat contient une telle clause, vous pourriez non seulement obtenir un taux défiant toute renégociation, mais aussi le remboursement des intérêts perçus en trop par la banque depuis la signature du contrat !!!

N’hésitez pas à contacter Dimitri Bougeard, l’étude de votre dossier est gratuite.