Photo MLAPeux-tu nous présenter ton activité ?

Nous sommes prestataires de services informatiques pour les sociétés de 1 à 300 collaborateurs. Nous intervenons en Île-de-France essentiellement, pour tous les secteurs d’activité. Notre valeur ajoutée est d’intervenir jusqu’à 15 heures par jour.

Quelle est ta spécificité ?

Nous intervenons auprès de différentes sociétés, nous leur offrons beaucoup de réactivité, de disponibilité, notre grande plage horaire étant notre principal atout. Il faut savoir que nous fixons un prix d’abonnement qui est déterminé en fonction du besoin. Nous restons en dessous des 30€ par mois par utilisateur, tout est compris et il n’y a pas de mauvaise surprise pour le client.

Quelle est ta cible de clientèle et pourquoi fait-on appel à toi ?

Notre cible va être des sociétés allant de 1 à 300 collaborateurs environ mais cela peut être plus et les métiers du tertiaire sont ceux avec qui nous travaillons en majorité. Nous travaillons également avec des Petites Moyennes Industries pour leur partie bureautique mais aussi en intervenant sur la partie informatique de certaines de leurs machines-outils.

Nos clients font appel à nous quand ils ont un besoin, une panne ou une simple question, nous sommes toujours là pour eux. Nous nous adaptons beaucoup à notre clientèle, nous écoutons chaque demande avant de proposer une solution.

Nous traitons chaque demande, urgente ou non et ce même si le client n’est pas abonné chez nous. Parfois nous dépannons un professionnel 5 minutes au téléphone et nous ne lui envoyons pas de facture pour autant. Nous aimons fidéliser les clients sur la durée en leur apportant beaucoup de service, d’écoute et de disponibilité. Nous nous adressons à eux en évitant le jargon technique mais en leur apportant toujours les explications nécessaires. Nous cherchons toujours à bien comprendre l’activité de chaque client afin de lui apporter la meilleure solution, avec SWAP l’informatique devient un service.

En savoir plus »

loic_amzalak_63x63Depuis 2009, j’ai eu l’occasion de piloter une trentaine de missions de DRH à temps partagé. Pour être plus précis mes rôles ont été : de trouver et rencontrer les clients, leurs présenter la prestation externalisée, l’adapter au contexte précis de leur besoin, identifier l’intervenant idoine et suivre ces missions en tant que chef de projet.

Ces expériences très riches et diverses m’ont permis de tirer un certain nombre d’enseignements pour les intervenants à temps partagé et pour les clients.

  • FLEXIBILITÉ, FLEXIBILITÉ, FLEXIBILITÉ…

Si on cherche un adage pour définir le temps partagé, comme le très célèbre « l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement » pour l’immobilier, ce serait « flexibilité, flexibilité, flexibilité ». Le tout dernier « baromètre du temps partagé » publié par le Portail du Travail à Temps Partagé confirme cette attente de l’entreprise utilisatrice ; d’après cette étude : « Côté employeur, le temps partagé apporterait davantage de flexibilité (31%), une meilleure gestion des coûts (28%), des expertises plus pointues (31%) avec la possibilité de solliciter les services d’un professionnel averti pour quelques heures ou quelques jours par semaines ». A titre d’exemple, je viens de finaliser la mise en place d’une DRH à temps partagé dans une entreprise de 30 personnes située dans la région Parisienne dans le domaine de la chimie. L’intervenant démarrera par une intervention de 2 jours par semaine pendant 3 mois, puis diminuera sa présence à 1 jour par semaine par la suite, en sachant qu’il n’interviendra pas pendant les congés scolaires et la période estivale. Dans les faits, un consultant qui aurait du mal à accepter de la flexibilité aurait aussi du mal à garder la mission. Mais ce ne sont pas les seules attentes du client vis-à-vis de son consultant.

  • UN EXCELLENT GENERALISTE AVEC BEAUCOUP DE DISPONIBILITÉ ET D’ORGANISATION

En rédigeant cet article, je me suis penché sur toutes les taches réalisées par nos consultants durant leurs différentes missions en DRH à temps partagé et j’ai été surpris par leur étendue et leur richesse. Je les ai recensées sans ordre particulier : gestion de la mutuelle, gestion de la pénibilité, établissement du document unique d’évaluation des risques, gestion des seniors, rédaction et mise en place d’accords d’entreprise variés, gestion de la politique de la mobilité et du plan de succession, gestion de la politique salariale, établissement des contrats de travail, vérification de la paie, établissement du bilan santé sécurité et des conditions de travail, mise à la retraite de salariés, rédaction et mise en place de chartes, mise en place d’un dispositif d’alerte professionnelle, gestion des recrutements, gestion des licenciements disciplinaires et économiques etc. et j’en oublie forcément !!! Il est clair que le DRH à temps partagé doit pour couvrir tous ces sujets divers et passionnants, être particulièrement disponible, organisé, avec l’agilité d’un véritable couteau suisse et enfin être un excellent généraliste de la fonction. Prime ainsi aux consultants expérimentés avec suffisamment de bouteille qui se sentiront d’autant plus à l’aise pour gérer cette multitude de taches hétéroclites. D’autant plus que le degré d’exigence des clients est souvent inversement proportionnel à leur taille.

En savoir plus »